Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche

 
 
Le centre
 

 
Dans la même rubrique

La paix intérieure
L’intuition silencieuse
Karma Yoga
Les premières étapes de Dhyana
La concentration
La conscience des strates
La pratique et les blocages - les Trois granthis (noeuds)
Dhriti , la patience ...
Trois catégories d’hommes ...
Les observances Morales ...
Spirituel ou religieux ?
Que sera demain ?
L’éveil de nos capacités latentes
L’ acceptation de Soi
"L’Oreille suprême"
L’Alchimie Intérieure
Le Délicat passage
Guide spirituel et aspirant
Non Réagir et Connaître !
Savoir, Silence et tranquillité de la vision...
Qu’est-ce que le Tanstrime ?
Le corps, ce grand mystique !
Pratique, Etude et Lâcher prise
Les nourritures physiques et mentales
Les pensées obstacles
Le Darshan, vision profonde et point de vue philosophique
"Le château de l’âme"
Méditations et Pouvoirs
Pratibha, la "faculté Illuminante"
Un mental rapide...
La Conscience spirituelle
Puissance vitale, Essence éternelle
Il est grand temps de lancer...
Deux choses à la fois...
Sri Kundalini...l’incandescente....
Le Feu Sacrificiel....
Le Nectar de l’Immortalité..
Sur le chemin de l’illumination..
Chrysalide
L’attente secrète...
"Les Hamsa, dit-on..."
Absolu et Conscience, le petit scarabée...
Fenêtre sur le Védanta
Fenêtre sur le Raja Yoga
Fenêtre sur le Hatha Yoga
"Le Sommet du Sommet"
A quoi rêvent-ils ?
Le coeur du yogi
Lumière et tradition ...le Dīpāvalī
La pratique du Ravissement
Le Yoga et la flèche du temps...
Le Libre Amour
Clés et transcendance
La maturité spirituelle
Vidéo : Jaya Yogacharya parle de Sri Sri Sri Satchidananda Yogi de Madras en présence du maître
Le subtil chemin
"Être sans âge"
Sommeil et Béatitude
Le mystère de la volonté
"Le monde est mon sentiment"
La peur de vivre
L’envol de Patamga
Le Fascinateur
L’état de confiance
L’opinion d’autrui
L’oeil de la Clairvoyance
"Tout a son heure et sa place désignée..."
Mâha Kâla, le temps transcendant
"Le souci de soi"
" Voir "
Le fil de Brahman
Êtes-vous prêt ?
C’est par là !
Savoir ou Sagesse ?
L’aptitude
L’impact du sacré
Le Rite Védique
Grandir
La liberté intérieure
Mille ans d’avance
Le Yoga de l’Inconcevable
La Belle des trois cités
Le processus du devenir
Le Nava Chakra : l’élaboration
Para Vâch, la parole sacrée
La Triplicité Fondamentale
Ambika, l’incompréhensible
Le souci authentique
Bindu, le point de transcendance
"L’irremplaçable espoir"
"Quel chercheur êtes-vous ?"
" Changez ! "
Le défi de Vérité
Les lois spirituelles - " le chemin "
Les Lois spirituelles - " le bivouac "
Les lois spirituelles - " le Lieu Saint "
Le langage des dieux
Paśyantī, le son de la pensée
L’art du pas
Le Silence
Les Certitudes
Mémoire et langage
Les mots éternels
Le chant mystique
Le Gāyatrī mantra
La mère des Vedas
Le don de la Déesse
Le carré magique
L’Oṃkāra ओंकार
Mensonge ou Vérité ?
Urgence
L’auto révélé
"Si loin, si près"
Le pañcākṣara
" Je suis l’Océan "

 

 

CENTRE JAYA

 
Les Lois spirituelles - " la caravane "


 

Les lois spirituelles

2e partie

La caravane


Conférence philosophique donnée par Jaya Yogacharya en cours de méditation du vend 19 fev 2016


Dans notre avancée spirituelle, le groupe de méditants et de pratiquants de yoga du centre Jaya est un peu comme une longue procession, une caravane qui avance à pas lents, parfois sur des chemins arides, parfois sur des sentiers d’une beauté indescriptible.
Parfois nous sommes au creux de la dune, parfois en son sommet.
Sur ce chemin, de nouveaux marcheurs se joignent à nous. Certains d’entre-eux ont déjà fait bien d’autres marches, ailleurs, dans d’autres contrées. Ces marches étaient peut-être plus bruyantes que la nôtre, plus colorées, plus sonores ou plus pittoresques. D’autres n’ont jamais vraiment marché ainsi et c’est là leur première expérience, et elle n’est pas des moindres.

C’est que dans notre caravane, on y tient le silence, le regard concentré. On y apprécie le chemin plus encore que le but. On y garde sa tenue aussi blanche que l’aube malgré les salissures de la vie et le pas y reste juste et associé au souffle.

Les plus anciens, ceux qui marchent depuis plus longtemps, parfois depuis plus de vingt ans, ont la particularité d’accueillir toujours avec humilité et générosité les plus nouveaux. Ils acceptent souvent de ralentir parfois leur pas ou sortir de leur propre concentration, pour guider, corriger les novices hésitants. Ils savent que ces derniers ne sont pas forcément fiables et qu’ils peuvent sortir à tout moment du chemin.
"Ce qui n’est pas donné sera perdu !"

Alors ils donnent inébranlablement tout en gardant leur cap.
Dans cette caravane, les silences y sont bien sûr différents. La marche avance et remue en profondeur le sable par ses vibrations. On y entend différents sons. Les contemplatifs renvoient la profondeur du silence cosmique, les érudits renvoient le silence des grandes questions métaphysiques, les ha-tha yogis renvoient le silence de leur propre souffle. Les nouveaux aspirants renvoient le silence bruyant de leur cogitation mentale,
mais tous partagent la même quête.
 " Comprendre et avancer " et " avancer et comprendre ".

A la dernière étape, au dernier puits où nous avons bu, nous y avons revu pour le rappel des plus anciens et la découverte des plus jeunes, les grandes lois universelles qui nous gouvernent et que chacun, en fonction de son chemin de vie, se doit de comprendre.
Rappelez-vous, celle " du temps ", celle du " pouvoir premier de la nature ", celle de la " non séparation " et enfin celle " du libre arbitre ". Voir Les lois spirituelles 1er partie.

Ce soir, nous allons nous arrêter au nouveau puits que voilà et sous un ciel étoilé, désaltérer notre soif de connaissance.



- 5e loi : La loi du mode d’emploi de la vie

Traverser l’oxydation cellulaire et apprendre les leçons de la vie caractérisent pour chaque être humain le chemin de l’existence. Transcender les deux règles et réaliser la nature supérieure en optimisant ses outils est la nécessité du yogi.
Pour tous, une méthode de vie semble nécessaire.
Pour le yogi, cette méthode est Abhyasa, la pratique régulière et ininterrompue.

Dans ma conférence  L’Alchimie Intérieure, je vous rappelle que l’homme oublie bien souvent que sa vie est à la fois éphémère et éternelle.
Tout peut arriver, d’un jour à l’autre.
Oubliant qu’il est sujet au changement, il perçoit ses formes apparentes et impermanentes. Impossible pour lui de percevoir alors derrière ce changement incessant des formes, ce qui est permanent et éternel. Cela peut durer toute une vie si aucun travail sur soi n’est entrepris. Je vous rappelle sans cesse de ne pas attendre de ne plus avoir les forces mentales et physiques pour vous mettre au travail. Bien que votre intellect soit fort à ce jour de sa pleine maturité, ne surestimez pas votre capacité à vous détruire. L’émotionnel, le psychologique, l’affectif, l’usure de la vie, les évènements tragiques, les accidents vous attendent au tournant.
Pour l’homme ordinaire, vivre la vie jour après jour consciemment avec les valeurs de patience et d’effort transformera l’existence en une série d’étapes qui, atteintes l’une après l’autre, conduiront vers n’importe quel objectif.
Le mode d’emploi transcende le temps.
Patience et effort permettent l’épanouissement des potentialités.
Quand la discipline et la patience marchent ensemble, elles créent une troisième force, la persévérance, qui vient à bout des aléas et permet d’atteindre les idéaux.

La vérité profonde :
—  Pour avancer sur le chemin de la vie, chaque jour est un pas nécessaire.

Pour le yogi, le chemin passe par Abhyasa, la pratique régulière et ininterrompue.

La 5e grande loi spirituelle :
— La patience et l’effort transcendent le temps.

    • pour les non-pratiquants de yoga, afin de réaliser leurs idéaux de vie,
    • pour les yogis, afin de réaliser la potentialité divine qui réside dans la nature humaine.

- 6e loi : la loi du lâcher-prise : Vairagya

Dans mes conférences  Les pensées obstacles et  L’état de confiance je vous rappelle que les deux énergies extrêmement faibles chez une majorité de personnes sont Dharana la concentration et Vairagya le lâcher-prise.
Ce terme de "lâcher-prise" est très prisé par les enseignements spirituels. Il est en fait une pratique subtile et difficile. La nature du mental humain est toujours en tension vers, toujours dans un mouvement vers et pour quelque chose. Le mental de nos contemporains se refuse au soulagement qu’apporte la conscience de l’instant présent. L’état de survie permanent dans lequel nous sommes, fait de nous des êtres en profonde tension intérieure, des êtres sur le "qui-vive". L’homme dans son animalité fonctionne sur trois actions principales ;« s’emparer de ce qu’il désire, fuir s’il y a danger et détruire l’ennemi. »
C’est avec ce passif que les aspirants en méditation tentent de gérer leur détente intérieure.
Se détendre, lâcher, c’est accepter de ne plus prendre, de ne plus fuir et de ne plus détruire.
Être relâché, c’est renoncer à être sur la défensive, c’est renoncer à agir.

Les mystiques chrétiens, les soufis, les hindous, parlent tous de la même chose.
Il ne s’agit pas de donner au terme « non-agir », l’aspect d’une passivité faible et désarmée, d’une paresse ou d’une fuite.

« Il s’agit d’être activement passif intérieurement et passivement actif extérieurement ».

Être Vigilant mais sans agitation intérieure ouvre la perception subtile d’une force intérieure immense et disponible, qui sommeille en chacun de vous.
Cela permet d’accueillir la volonté cosmique.
Accepter l’instant et cette vie, c’est être en accord avec cette force cosmique.

La vérité profonde :
— L’état de survie permanent dans lequel les êtres humains sont, font d’eux des êtres en profonde tension intérieure, des êtres sur le "qui-vive".

Pour le yogi, la liberté commence par la transcendance du mental.

La 6e grande loi spirituelle :
— Le lâcher-prise ouvre en soi l’état de confiance.


    • pour les non-pratiquants de yoga, cela permettra la gestion du stress de l’existence et le changement intérieur pour une vie harmonieuse avec soi-même et les autres,
    • pour les yogis, c’est la possibilité de réaliser par le silence et l’ouverture, les principes fondamentaux du travail spirituel.



- 7e loi : La loi de l’éthique
Nous appartenons chacun d’entre-nous à un système plus grand que nous, dont nous sommes une partie. Notre obéissons pour la majorité au tropisme qui nous entraine dans ce processus de l’évolution. Tout comme la fleur de tournesol se tourne vers le soleil, nous nous tournons vers ce qui nous élève. Toutefois, ce tropisme peut être ralenti ou entravé par des forces souterraines de l’inconscient, par un passif héréditaire ou des déviations de tous genres.
Vivre et agir selon les lois universelles qui nous gouvernent permet de réaliser le tropisme le plus élevé, c’est-à-dire une vie basée sur la préservation et le respect, sur la reconnaissance envers l’univers et sa générosité à bien avoir voulu se manifester par nous. Comprendre que nous sommes le fruit de ce désir, c’est exprimer chaque jour cette reconnaissance et permettre à cette réalité intérieure subtile en nous de s’exprimer. C’est lui permettre de rayonner par nous afin d’inspirer, d’aider l’autre par le simple témoignage de nos actes et de notre état d’être.
Pour le yogi, c’est réaliser son intégrité en réalisant le yoga qui est lui-même un système pratique mystique d’intégration de l’individu avec l’univers.
Pour cela, le yogi doit expérimenter par lui-même, au-delà de toute doctrine, cette vérité de l’union dans tous les plans de son être. De cette vérité réalisée découleront son rayonnement et son service pour le bien de tous.

Dans ma conférence La conscience spirituelle, je vous rappelle que la dimension spirituelle ne peut prendre sa dimension que dans le réel amour pour la vie, dans l’amour de l’autre et dans l’amour de vous-même.

La vérité profonde :
— Le sens profond de l’existence de l’univers a pour nous une signification vitale.

Pour le yogi, c’est mesurer sa grandeur aux liens vitaux qu’il entretient avec l’infini.

La 7e grande loi spirituelle :
— Vivre sa propre vérité en accord avec l’univers.


    • pour les non-pratiquants de yoga, c’est identifier ses liens avec l’univers et vivre sa vraie nature en accord avec ces liens,
    • pour les yogis, c’est « posséder l’âtman (l’âme) », c’est-à-dire en avoir la connaissance, afin d’assurer noblement la fonction de son existence.


Nous avons donc pu nous désaltérer un peu. Il est temps à présent de remonter sur nos montures, de reprendre le pas du chemin de vie qu’est le nôtre.
Que chacun dans son silence ou dans son bruit, n’oublie pas que nous aurons de la joie, après parfois de dures semaines, de nous retrouver à la prochaine halte, sous un ciel
de bonne augure, pour partager à nouveau, la beauté subtile de la pratique méditative.

Hari Om tat sat
Jaya Yogacharya

Bibliographie :
Conférences données par Jaya Yogacharya
L’Alchimie Intérieure
Les pensées obstacles
L’état de confiance
La conscience spirituelle

©CentreJaya de yoga Védanta La Réunion

 

Get Adobe Flash player
 
 
FORUM DE L'ARTICLE

 
 
Articles connexes :
 
 


Accueil Actualités Plan du site Contacts Recherche



Copyright © CENTRE JAYA 2017
Réalisé avec SPIP
Centre Jaya 6 place de la liberté 97490 Sainte Clotilde
téléphone : 0262 73 04 00

facebook